Étude de reconversion du site
crassier et de l’ancienne cokerie
Homecourt (54)

Le site est localisé à l’articulation du plateau agricole lorrain et du sillon sidérurgique de la vallée de l’Orne. Il est le fruit du remblaiement chaotique du vallon de la Raméveaux par les sous-produits miniers issus de la cokerie. 

La contrainte pollution focalisant l’intérêt, la grande variété de paysages pittoresques n’avait pas été perçue. Plaines, prairies, belvédère, falaise et terrasse, vallon sec, bois, constituent autant de lieux riches d’ambiances paysagères et de diversités écologiques. En outre, les enquêtes de terrain ont révélé les multiples pratiques sociales du site et les potentialités du lieu pour l’accueil d’activités de loisirs et de découvertes nature.

Le laboratoire GISFI, déjà installé sur site, est porteur d’un projet de pôle industriel autour des techniques de dépollution. Le projet prend appui sur le programme de recherches LORVER pour accueillir des activités agricoles expérimentales, des établissements industriels, un site universitaire et un parc de loisirs écologique.

L’étude s’est conclue par l’élaboration d’un cahier de prescription urbaine architecturale et paysagère en vue de la réalisation du futur «Parc d’activités et de loisirs des Portes de l’Orne».

Maître d’ouvrage
Établissement Public Foncier de
Lorraine et
Ville D’homecourt

Équipe
Atelier Act Urba
Champ Libre
Burgeap Ingénierie

Date de livraison
2011

Surface
90 ha
 

Un pôle de recherche sur la phytoremédiation
au coeur d’un parc industriel renaturé
Implantation des bâtiments en bandes rayonnantes
pour préserver les vues.

Principe d’aménagement d’une lagune phytoremédiante pour
améliorer la qualité de l’eau de la Raméveaux.
Coupe de principe sur la voie de desserte
Plan de zonage des usages
Coupe de principe sur
la gestion de l’eau
Coupe de principe sur
la gestion de l’eau
Coupe de principe sur
la gestion de l’eau