Le Jardin Fovea
Concours International de jardin
Bilbao (Espagne)

La Fovea est un élément de l’anatomie de l’oeil. Elle est située au centre de la macula, dans le prolongement de l’axe optique. Ce point minuscule commande la vision centrale la plus précise que nous puissions avoir. C’est le point d’acuité visuelle maximale.

En tirant son nom de cette spécificité anatomique, le Jardin Fovea veut d’abord engendrer une expérience perceptive particulière : stimulation visuelle intense, mais aussi des autres sens qui ne sont pas oubliés, décalages, éblouissements, découverte progressive des détails.

Le Jardin Fovea prend acte de ce contexte, par la minéralité du gravillon au sol et l’emploi de cloisons en matériaux de construction industrielle. S’il s’ancre résolument dans cette réalité urbaine, il veut créer immédiatement un décollement vis-à-vis de celle-ci.

Les visuels parlent d’une réalité (ré)inventée : le jardin s’ouvre sur le rêve. Les végétaux employés évoquent la reconquête écologique de l’environnement par des espèces adaptées aux milieux arides.




Maître d’ouvrage
Ville de Bilbao

Équipe
Franck Rezzak
Champ Libre
 

Date de livraison
2007

Surface
130m²

Estimation des travaux
18 000 € H.T.

Un univers onirique
Une palette végétale
inspirée des friches
Motifs marins
 
Confusion des plans
 
 
Le jardin se poursuit
dans le dessin mural